Cet été les Français craquent pour le mobil-home !

vacances mobil home
Plus encore que le mobil-home en lui même, les Français plébiscitent le camping pour les vacances.

A l’heure où le camping revient en force pendant les vacances, un sondage signé OpinionWay pour Siblu, classe le mobil-home en tête des solutions estivales de plein-air !

Dans un sondage intitulé « Les Français et les vacances en mobil-home » réalisé par OpinionWay pour Siblu Villages, l’on apprend sans surprise que le mobil-home est LA solution estivale de plein-air préférée des Français. Ainsi, à la question « Si vous deviez passer des vacances en plein air, quel type de logement parmi les suivants préféreriez-vous ?  » le mobil-home se taille la part du lion avec 67% de réponses spontanées. Viennent ensuite, mais très loin derrière le camping-car à 16% et la tente à 10%.

La météo, l’élément indispensable

Parmi les éléments indispensables lors de vacances en mobil-home, les Français placent en premier lieu la météo (58%), suivi par un bon rapport qualité/prix (54%), le confort intérieur du mobil home (49%), les activités à faire dans la région (41%), la localisation du camping (32%), les services proposés par le camping comme le wifi, la piscine, le club enfant, etc (28%), les aménagements extérieurs du mobil-home (14%), le fait que les animaux soient acceptés (11%), les dispositifs de sécurité du lieu (7%).

Quels avantages de passer des vacances en mobil-home ?

Parmi les atouts repérés par les Français pour des vacances en mobil-home, la proximité avec la nature (52%) arrive juste avant la maîtrise de son budget (51%). Viennent ensuite les rencontres et la convivialité (37%), les vacances en famille chacun à son rythme (37%), les activités physiques et sportives (19%). Les principaux avantages de vacances en mobil-home sont pour les Français, la flexibilité de la formule à 47%, suivi par les activités à faire en proximité (41%), la convivialité (36%), la liberté (33%), et la disponibilité (31%). Du côté des freins, les Français pointent du doigt en premier lieu la crainte de la promiscuité avec les voisins (56%), le sentiment de manquer de confort et d’espace (34%), l’anticipation nécessaire pour être sûr d’avoir le meilleur emplacement (24%), le peur de devoir courir après les enfants à longueur de journée (8%) à égalité avec la peur des blagues des proches et des collègues sur les clichés du camping !

Méthodologie : Échantillon de 1019 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. L’échantillon a été constitué selon la méthode des quotas, au regard des critères de sexe, d’âge, de catégorie socioprofessionnelle, de catégorie d’agglomération et de région de résidence. Les interviews ont été réalisées les 10 et 11 mai 2017.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*